L’EAU POTABLE

L’EAU POTABLE

Le cycle de l’eau de consommation

L’eau brute destinée à la consommation humaine est prélevée dans un cours d’eau ou une nappe d’eaux souterraines. Elle est ensuite acheminée vers une usine de production d’eau potable où elle subit divers traitements physiques, chimiques et/ou biologiques. Rendue potable, elle est distribuée aux consommateurs. Après usage, elle est recueillie pour être conduite vers les usines de dépollution des eaux usées, avant d’être enfin rendue à la nature.

Ce cycle subi par l’eau, du fait de son usage par les sociétés humaines, se décompose en cinq grandes étapes : le captage, le transport, la production d’eau potable, la distribution, puis la collecte et la dépollution des eaux usées.

Ce cycle de l’eau de consommation nécessite des infrastructures importantes.

Pour alimenter en eau le canton (hors Escragnolles), pas moins de 4 captages, 300 kilomètres de canalisations et 3 usines de production d’eau potable sont en effet nécessaires.

À chaque étape de ce cycle, la qualité de l’eau est contrôlée par nos soins et par les pouvoirs publics : l’eau brute prélevée et celle effectivement fournie aux usagers après traitement doivent toutes deux être conformes aux normes en vigueur.

(Télécharger le réglement de service de la régie)

Le service de l’eau potable

Le Service public de distribution de l’eau, depuis le captage, le traitement, le transport et la fourniture d’eau potable au robinet, est une compétence du Maire de la commune, compétence transférée à la Régie des Eaux du Canal Belletrud par les communes de Cabris, Le Tignet, Peymeinade, Spéracèdes, St-Cézaire-sur-Siagne et St-Vallier-de-Thiey.

Ces compétences Eau sont gérées directement, sans délégation à un opérateur privé.

En ce qui concerne la commune de St-Vallier-de-Thiey, la Régie des Eaux a repris de plein droit le contrat de délégation par affermage, passé avec la Sté VEOLIA, pour la gestion du service public de production, traitement et distribution de l’Eau Potable et ce jusqu’au 31 Décembre 2015.

L’EAU POTABLE

Le cycle de l’eau de consommation

L’eau brute destinée à la consommation humaine est prélevée dans un cours d’eau ou une nappe d’eaux souterraines. Elle est ensuite acheminée vers une usine de production d’eau potable où elle subit divers traitements physiques, chimiques et/ou biologiques. Rendue potable, elle est distribuée aux consommateurs. Après usage, elle est recueillie pour être conduite vers les usines de dépollution des eaux usées, avant d’être enfin rendue à la nature.

Ce cycle subi par l’eau, du fait de son usage par les sociétés humaines, se décompose en cinq grandes étapes : le captage, le transport, la production d’eau potable, la distribution, puis la collecte et la dépollution des eaux usées.

Ce cycle de l’eau de consommation nécessite des infrastructures importantes.

Pour alimenter en eau le canton (hors Escragnolles), pas moins de 4 captages, 300 kilomètres de canalisations et 3 usines de production d’eau potable sont en effet nécessaires.

À chaque étape de ce cycle, la qualité de l’eau est contrôlée par nos soins et par les pouvoirs publics : l’eau brute prélevée et celle effectivement fournie aux usagers après traitement doivent toutes deux être conformes aux normes en vigueur.

(Télécharger le réglement de service de la régie)

Le service de l’eau potable

Le Service public de distribution de l’eau, depuis le captage, le traitement, le transport et la fourniture d’eau potable au robinet, est une compétence du Maire de la commune, compétence transférée à la Régie des Eaux du Canal Belletrud par les communes de Cabris, Le Tignet, Peymeinade, Spéracèdes, St-Cézaire-sur-Siagne et St-Vallier-de-Thiey.

Ces compétences Eau sont gérées directement, sans délégation à un opérateur privé.

En ce qui concerne la commune de St-Vallier-de-Thiey, la Régie des Eaux a repris de plein droit le contrat de délégation par affermage, passé avec la Sté VEOLIA, pour la gestion du service public de production, traitement et distribution de l’Eau Potable et ce jusqu’au 31 Décembre 2015.

Les droits d’eau

Après l’aboutissement de la procédure pour l’obtention d’un nouveau droit d’eau de la Siagne, au quartier du Rousset, permettant un prélèvement complémentaire de 100 L/s pour les communes de l’ex S.I.C.C.E.A., une nouvelle procédure de Déclaration d’Utilité Publique a été reprise afin de conférer, à la Régie des Eaux, pour le territoire de la commune de St-VALLIER-DE-THIEY, un droit d’eau de 30 L/s dans la Siagne.

Ce prélèvement de 30 L/s qui dessert, aujourd’hui, l’ensemble du territoire de la commune de St VALLIER, est assuré depuis le canal E.D.F. par convention avec cet organisme et ce depuis plusieurs décennies. Il s’agit donc d’une régularisation administrative de ces droits d’eau.

Les droits d’eau

Après l’aboutissement de la procédure pour l’obtention d’un nouveau droit d’eau de la Siagne, au quartier du Rousset, permettant un prélèvement complémentaire de 100 L/s pour les communes de l’ex S.I.C.C.E.A., une nouvelle procédure de Déclaration d’Utilité Publique a été reprise afin de conférer, à la Régie des Eaux, pour le territoire de la commune de St-VALLIER-DE-THIEY, un droit d’eau de 30 L/s dans la Siagne.

Ce prélèvement de 30 L/s qui dessert, aujourd’hui, l’ensemble du territoire de la commune de St VALLIER, est assuré depuis le canal E.D.F. par convention avec cet organisme et ce depuis plusieurs décennies. Il s’agit donc d’une régularisation administrative de ces droits d’eau.